Un mail d' Alain Debry à Patrick Constant et au groupe

Dinardais des Flying Fifteen :

Chers amis,

Je n’ai guère donné de nouvelles depuis mon arrivée en Australie il y a déjà presque 9 mois. Je dois dire tout de suite que ,pour une expatriation professionnelle je ne pouvais guère trouver mieux. Perth est un vrai paradis de la voile et j’ai pu m’intégrer sans problème dans la communauté des yacht clubs.
Selon vos conseils, j’avais contacté à l’avance les capitaines de flotte FF du South of Perth YC et du Royal Freshwater Bay YC. J’avais eu des réponses très amicales de John Hassen et David Tucker, John m’indiquant cependant qu’il avait été remplacé dans sa fonction par Chris Paterson. Mais à l’époque un bon nombre de FF étaient encore dans les containers les transportant depuis Hayling Island

C’est donc dans le 3e plus grand YC, le Royal Perth YC – dont le titre de gloire est d’avoir présenté Australia II comme challenger à l’America’s Cup de 1983 et d’avoir organisé la défense malheureuse des Kookaburra en 1986 – les vétérans en parlent encore - que j’ai commencé à naviguer sur un S97, un plan local de 9m70 pas vraiment joli, mais très puissant et véloce. Ceci grâce à un collègue de bureau qui navigue régulièrement sur ce bateau.

Tous ces YC ne sont pas situés au bord de l’océan (contrairement à ceux de Fremantle), mais le long de la rivière côtière Swan qui est très large devant Perth. L’eau est saumâtre, voire très salée en été quand le débit de la Swan est faible. Il y a moins de 8 miles jusqu’à la mer, mais avec un obstacle majeur qui est la présence de trois ponts sous lesquels on ne peut pas passer avec son mât. Résultat, tous les bateaux qui se respectent ont un dispositif permettant de faire pivoter le mât sur une charnière à la base en le faisant reposer sur deux tangons croisés en guise de chèvre ; çà fait un peu peur au début …..

Après le retour des FF au bercail, j’ai commencé à naviguer avec une amie de Chris Paterson, Jen Sims, dont la réputation est de changer d’équipier très fréquemment , ce qui s’est avéré le cas pour moi et d’autres à suivre ……Entre temps, j’avais cherché un logement avec comme cahier des charges la proximité de la rivière et d’un des 3 YC. Le sort (favorable) nous a fait trouver un duplex au bord de la rivière Swan (qui fait 2km de large en face de chez nous) et à 300 mètres du South of Perth YC (SoPYC) dont je suis devenu membre.
J’ai aussi rapidement stabilisé ma position d’équipier en faisant affaire avec Tim Bussemaker qui est devenu un ami , à tel point que nous avons décidé d’un arrangement me permettant d’utiliser Frequent Flyer (numéro 3545) avec Claire que j’essaye de remettre a la voile. Avec Tim, nous avons couru avec des résultats déplorables le championnat d’Australie et le championnat de Western Australia. A notre décharge, Tim n’a pas vraiment d’expérience régate et nous avons quand même bien progressé au handicap du championnat du club.
Je crois que Tristan vous a parle de ce systèmes de handicap visant à encourager les plus mauvais à progresser si bien que vous pouvez être dans les 3 premiers même si en réel vous êtes 10e. Les 3 premiers reçoivent un drapeau (1, 2 ou 30). Le 1er en temps réel est dit ‘fastest’ a aussi son petit drapeau 1 d’une autre couleur.

Perth étant une ville de 2 Millions d’habitants les clubs sont gros et riches. Il y a 1500 membres au SoPYC. Les installations de mise à l’eau sont exceptionnelles et les comités de course excellents. En plus ,au printemps et en été (austral) il y a régulièrement du vent a 13 ou 14 h – le fameux Dr Fremantle.
La flotte des FF du SoPYC comprend plus de 30 bateaux dont 20 courent très régulièrement. Les vedettes sont un multi- champion d’Australie Graeme Lillington qui , malgré son âge canonique , reste très performant et a une excellent forme et John Cassidy qui a été champion du monde à la fin des années 70..
Le niveau est très élevé même si les bascules de vent peuvent créer des écarts lors de certaines régates. La flotte du Royal Freshwater Bay YC est plus petite (une petite vingtaine) , mais probablement encore plus compétitive. Grant Alderson, qui a été champion du monde en 2009, sauf erreur, a ainsi gagné en avril le championnat de Western Australia, certes couru dans ses eaux. David Tucker, le capitaine de flotte est lui aussi excellent.

Le championnat d’Australie de FF a été couru début janvier (en plein été ici) avec 57 bateaux. Tout était magnifique, à commencer par le site web, les chroniques journalières et le temps. L’organisation de John Hassen était stupéfiante, à tel point qu’il a pu se permettre de courir. Claire y a modestement contribué au pointage a terre. Malgré le résultat décevant, j’en garde un excellent souvenir d’autant que c’était finalement assez peu de temps après mon arrivée. Il a été remporté par Steve Goacher, suivi par Alan Bax, à qui des bateaux tout neufs avaient été fournis. Le 1er Australien est une femme Adèle Jackson, qui courait avec l’équipier habituel de Grant Alderson dont j’ai parlé plus tôt et était absent. Le soPYC qui était l’hôte de ce championnat avait mis ses espoirs dans l’équipage recomposé de Chris Paterson son chef de flotte et d’un très bon ancien skipper Rupert ? mais cela n’a pas fonctionné malgré leur domination outrageuse du championnat du club en novembre - décembre.
Voici l’adresse du site web du championnat, rien que de voir cela vous avez une idée de ce que représente la voile en Australie – un peu démoralisant pour les français !
http://www.f15austnationals2012.yachting.org.au/

Je n’ai pas pour autant abandonné les autres bateaux et je continue au Royal Perth a courir sur le S97 et de temps à autre sur un Mumm 30 et plus récemment sur un « Foundation 36 » qui est un plan australien BW de match race qui courre ici en flotte. Bateau impressionnant (36 pieds) à toutes les allures. Il est skippé par le représentant local de la voilerie Doyle.
En février, lors de la venue de Tristan et sa famille, nous avons aussi participé a la semaine de Geographe Bay (du nom d’un des 2 bateaux de l’expédition commanditée par Napoléon pour reconnaître la côte Ouest de l’Australie sous le commandement de Nicolas Baudin). Tristan courait sur un ….Melges 24 skippé par un ancien champion de skiff 18 pieds alors que j’étais plus paisiblement sur un Farr 9.20 qui n’a de Farr que le nom…. Durant ce mois de février. Nous avons aussi, sur le S97, couru sur le bateau vainqueur du championnat de Western Australia de la série. Ce n’est pas l’America Cup, mais c’est quand même la première fois que j’obtiens un titre …. d’ailleurs sans faire grand-chose, contrairement à Tristan qui était numéro 1.

Pour finir, je dois aussi parler du grand moment qu’a constitué le championnat ISAF de voile légère qui s’est tenu en décembre a Fremantle. L’organisation sur l’eau était partagée entre les Yc dont j’ai parlé. Grâce au positionnement au fond d’une baie entourée par deux moles des lignes de départ et des bouées de vent arrière, les spectateurs dont j’étais bénéficiaient d’un spectacle incroyable. Les 49er en particulier étaient spectaculaires – je joins une photo - mais finalement toute les séries sauf les Star ont tourné a tour de rôle sur ce Centre Course. Je joins également une photo de Ben Aislie pendant l’incident qui a fait couler beaucoup d’encre. Le bateau media est celui à sa droite.

Voila, j’espère que le beau temps revenu depuis déjà quelques semaines vous permet de vous éclater. A cet été, amicalement

Alain DEBRY